À l’Abord’Âge, pourquoi ?

Pourquoi le projet ?

Les objectifs de ce défi :

1-  Promouvoir le bien vieillir :

L’âge d’être senior n’est pas synonyme d’arrêt des activités physiques, mentales et des liens sociaux. La volonté de bien vieillir est le préalable à l’envie de faire et au courage de suivre ses envies.

C’est pour montrer que vivre ses envies même à l’âge senior, nécessite de prendre à bras le corps la prévention de sa santé et l’organisation de son meilleur vieillissement.

2 – Participer à une action humaniste :

En rapport avec nos valeurs de partage et d’entraide, il nous a paru essentiel de profiter de cette traversée pour proposer d’offrir le prix de la vente de notre bateau, à l’issue de la traversée, à une Association reconnue d’intérêt général dans le domaine de la santé et du bien-être, ou du sport.

3 – Mettre en avant ce défi :

C’est l’équipage le plus âgé ayant tenté la traversée d’un océan (65 ans de moyenne d’âge) :

71, 68, 61 et 60 ans.

L’équipage :

       

Il est composé d’un sexagénaire en activité professionnelle et de trois retraités très actifs dans diverses associations sociales ou sportives.

L’idée de la traversée de l’Atlantique revient à Philippe Berquin qui l’a déjà réalisée à la voile et à l’aviron en double.

Le sport est une évidence du chemin du bien vieillir. C’est par cette voie sportive qu’ils veulent le montrer.

Bien vieillir c’est être actif sur les plans physique et mental.

La pratique d’une activité sportive engendre une baisse de mortalité de l’ordre de 30 %.

Une étude américaine de 2009 a montré que même démarré après 70 ans, le sport accroît l’espérance de vie et un bien-être augmenté durant la vie après cet âge.

Le défi de la traversée de l’Atlantique à la rame :

L’objectif de ces quatre seniors est de montrer que tout est possible à 60-70 ans et bien au-delà, pour peu que la santé, l’envie, voire la passion soient entretenues.

Cette aventure solidaire capitalise sur des valeurs nobles de liberté, de courage, de partage, de respect, de dépassement de soi, de solidarité d’esprit d’équipe.

«Il y a des hommes âgés chez les sportifs, il n’existe pas de vieillards»
Paul Vialar – Auteur dramatique et romancier français ; 1898-1996

Aidez-nous